Si les montagnes sont pour certains synonymes de détente et de sports d’hiver, elles sont pour d’autres des barrières infranchissables les séparant de leurs proches, de leur famille ou de leurs rêves. Pour les aider à les franchir, certains n’hésitent pas à risquer leur liberté. Dans Alpes, le cinéaste Naël Khleifi raconte leur histoire.

La grande évasion

Entre France et Italie se dresse les sommets alpins bien connus, les cols et les forêts. Au travers cette chaîne de montagnes tentent de passer les réfugiés venus d’Afrique, du Moyen-Orient et d’au-delà, pour rejoindre l’Espagne, l’Angleterre, ou simplement l’Europe du Nord. Et les dangers sont nombreux, autant naturels qu’humains. La gendarmerie française arrête et expulse systématiquement chaque migrant qu’elle intercepte, parfois aux limites de la loi.

Alors, pour les aider, des groupes de militants solidaires se sont constitués. Une communauté qui offre son soutien et son assistance à celles et ceux qui tentent la traversée. Naël Khleifi suit ces combattants du quotidien, et collecte leur parole. Des résistants des temps modernes, face à un régime d’oppression où l’humain n’a pas sa place.

Beau dans la forme et dans le fond

De vraies images de cinéma s’invitent dans ce documentaire, bien au-delà du simple reportage. Dans les Alpes, le jeu de chat et de la souris crée une tension littéralement dramatique, même si le film choisit de montrer surtout l’espoir. Et à côté de ces séquences où l’image prime, de beaux moments d’émotion sortent des entretiens que capte le réalisateur.

Un film qui redonne foi en l’humanité et donne envie de s’engager, à l’image de ces volontaires qui offrent leur temps et leur énergie pour les autres. Inspirant et édifiant.

Alpes de Naël Khleifi est disponible gratuitement sur Auvio à partir du 1er août.

 

Dans la même catégorie