Depuis quelques années, les habitudes de consommation des téléspectateurs ont bien évolué. Le succès fulgurant de Netflix a fait baisser les ventes de DVD/Blu-ray ainsi que l’audimat des chaines de télévisions classiques. Un seul constat, nous n’avons plus envie d’attendre le sacro-saint film de 20h50, il nous le faut maintenant sur la télé du salon et pourquoi pas continuer la vision le lendemain sur le smartphone. En clair, nous sommes passés dans une ère numérique où les contenus audiovisuels se regardent partout sur tous types d’objets connectées. C’est ce qu’ont bien compris les deux géants de l’audiovisuel francophone Belge que sont la RTBF et le groupe RTL en lançant respectivement Auvio et RTL Play. Des plateformes qui n’ont rien à envier à Netflix ? Streamnews a poussé l’enquête. 

Un model gratuit avec publicités
La bonne nouvelle est que vous n’aurez rien à débourser pour profiter de ces services. Le business model de ces deux sociétés restant dépendant de la publicité, il faudra comme sur les chaines classiques rester patient et contempler les annonces des sponsors. Et oui, encore une fois la publicité vous nous direz, mais dans la vie rien n’est vraiment gratuit. A titre de comparaison, en France, l’accès à la retransmission d’évènements sportif tel la Formule 1 (Auvio) ou la Champions League (RTL Play) est majoritairement payant. Sur les deux plateformes belges il vous faudra visionner régulièrement quelques spots publicitaires avant et pendant les programmes; ce qui reste tout à fait acceptable et très comparable à la présence publicitaire de nos chères chaines linéaires. Néanmoins, Auvio propose une catégorie premium permettant l’accès au catalogue de films Sooner pour 7,99€ par mois. On parle ici d’une mise en avant d’un service partenaire plutôt qu’une réelle extension d’Auvio vers un service payant.

A lire aussi:
Shadowz: on a testé

Le catalogue
Les deux services proposent sensiblement les mêmes types de contenus en gardant les spécificités des grilles de programmation de leurs chaines respectives.  S’il reste possible de regarder les chaines en direct, la plupart des films, séries et émissions seront disponibles avec une limite dans le temps variable en fonction des contenus. Chez RTL Play, on disposera entre sept et trente jours pour les séries et films alors que les contenus originaux sont présents en illimité. Sur Auvio, la limite varie selon le titre.

A noter qu’Auvio propose une sélection de chaines qui va au-delà de son propre groupe media puisque l’on retrouve les chaines AB3, ABXPLORE et ARTE. Les deux services proposent aussi leurs chaines de radio respectives en direct ou en différé.

Les nostalgiques seront conquis par l’offre de contenus « vintage » qu’offre les deux plateformes. On notera la présence sur RTL Play d’une sélection d’émissions complètes et extraits marquant du show musical 10 Qu’on Aime ainsi que des séries comme Drôle de Dames ou l’Ile Fantastique. Auvio propose lui aussi propose régulièrement ses émissions cultes tel que Strip-Tease grâce aux archives de la Sonuma. Une vraie machine à remonter dans le temps !

A lire aussi:
Shadowz: on a testé

L’Ergonomie
De part et d’autre, les deux concurrents offrent une accessibilité très large et fluide grâce à une version web consultable sur un simple navigateur web ainsi que les applications iPhone/iPad et Android. Une fois enregistré sur les plateformes, il vous sera aisé de retrouver facilement les contenus en fonction de leurs chaines ou de leur type. Un moteur de recherche très performant vous permettra même de vous laisser aller à la vision par mots-clés. La possibilité de reprendre la vision où vous l’aviez laissée est aussi pratique sur les deux plateformes et vous vous laisserez tenter par les petites icônes permettant d’établir votre liste de contenus favoris. On se laisse donc aller à zapper les icônes pour tester les différentes séries et films. De ce côté-la, ces services n’ont rien à envie à Netflix.

Conclusion
Si les deux services sont très similaires, ils se démarquent principalement par leurs contenus. Etant donné l’accès gratuit on se laissera volontiers tenter par l’installation des deux applications sur son smartphone afin d’aller choisir le meilleur des deux plateformes. Le seul regret reste la lecture hors ligne (ou téléchargement temporaire) qui n’est pas proposé sur les applications.

Dans la même catégorie