Maintenant que ce que Marvel a mis en place depuis 2008 et la sortie d’IRON MAN est partiellement terminé suite à la fin de l’ère Thanos, Kevin Feige et ses équipes ont tablé sur un ensemble de séries destinées à sa plateforme Disney+ (tout en attendant la nouvelle phase de films qui sortiront sur grand écran). WANDAVISION est la première de ces séries et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est plutôt originale.

Le pitch

WandaVision mélange le style des sitcoms classiques avec l’univers cinématographique Marvel dans lequel Wanda Maximoff et Vision commencent à soupçonner que tout n’est pas comme ils le pensent.

Vous avez dit Marvel ?

Quand on dit Marvel, Wanda et Vision, ce n’est pas à la sitcom qu’on pense en premier. Le choix de ce format particulier peut donc interroger. En effet, filmé en noir et blanc, en 4/3 dans ce style très spécial où les comédiens surjouent ne colle pas vraiment à l’image de Marvel. Et pourtant, c’est le choix qui a été fait.

A lire aussi:
Deuxième bande-annonce pour Falcon et le Soldat de l'Hiver

Si le premier épisode met l’accent sur la nouvelle petite vie tranquille de Wanda et Vision dans leur banlieue, le second annonce des éléments perturbateurs. Marvel joue aussi sur des changements dans les couleurs, ce qui laisse augurer que la fin de la série ne sera clairement pas ce qu’elle est pour l’instant. Et quand on sait que WANDAVISION sera relié d’une façon ou une autre au prochain film de Dr Strange (peut-on espérer une apparition de Benedict Cumberbatch dans la série ?), on se laisse à rêver de ce que l’avenir nous réserve.

Verdict

Ce qui est bien dans WANDAVISION jusqu’à présent, c’est le fait d’avoir quelque chose de singulier qui va, on le sent, vers quelque chose d’incertain, imprévisible tout en percevant des éléments qui vont intéresser les aficionados de Marvel. Bref, pour l’instant, WANDAVISION, c’est validé.

Dans la même catégorie