Après l’annonce par Disney d’une ouverture à 220 millions de dollars en première semaine pour le nouveau Marvel, dont 60 millions sur Disney+, l’action de la compagnie aux grandes oreilles a bondi en bourse tandis que les cinémas américains faisaient grise mine, selon le Hollywood Reporter.

Premier studio hollywoodien à lâcher des chiffres sur ce type d’opération, Disney bouscule les lignes des sorties classiques, et peut se vanter avec Black Widow d’avoir conquis plus de 2 millions de foyers. Un système d’accès Premium encore jeune, mais qui semble s’installer durablement et fait déjà des émules auprès des autres majors américaines comme Warner, et peut-être prochainement d’autres.

Qui en pâtira? Les multiplexes, bien sûr, et les cinémas d’entertainment en mal de blockbusters estivaux. UGC Belgique boycotte déjà les sorties Disney en protestation contre ce système impossible à tenir pour les salles, mais est ce tenable pour tous ? La guerre des plates-formes post-covid risque de faire rapidement ses premières victimes…

A lire aussi:
Disneyland : comment la magie opère en coulisse
Dans la même catégorie