Depuis le mercredi 25 août 2021, les abonnés Netflix ont pu découvrir Clickbait, une mini-série haletante avec le ténébreux Adrian Grenier (Entourage) et la talentueuse Zoe Kazan (The Big Sick). Vous avez aimé « Gone Girl » de David Fincher ? Clickbait est pour vous !

De quoi ça parle ?

Père aimant, mari dévoué et frère attentionné, Nick Brewer (Adrian Grenier) disparaît mystérieusement. Une vidéo diffusée sur Internet le montre tenant un carton sur lequel est écrit « Je maltraite les femmes. À 5 millions de vues, je mourrai ». S’agit-il d’une menace ? D’une confession ? Des deux ? En cherchant à le sauver, sa sœur (Zoe Kazan) et son épouse (Betty Gabriel) découvrent une facette de Nick dont elles ignoraient l’existence.

Thriller sur fond de #MeToo

Vous l’aurez compris, cette mini-série aborde une multitude de sujets contemporains (dérives d’internet, cancel culture, harcèlement, etc.) tout en remplissant le cahier des charges du thriller réussi. Suspense, enquête policière, retournements à gogo sont au programme.

A lire aussi:
Squid Game : y aura t-il une saison 2 ?

Autre singularité, la série fait le choix de la multi-narration. Chaque épisode est raconté du point de vue de l’un des protagonistes : la sœur, l’inspecteur, l’épouse, le fils, etc. Les indices tombent donc au fil des épisodes, à mesure que la série approche de son terme (8 épisodes) Cette narration combinée avec des cliffhangers insupportables à la fin de chaque épisode font qu’il est pratiquement impossible de décoller de son canapé. Addiction garantie !

Conclusion

Si Clickbait regorge d’artifices qui rendent la série très prenante et divertissante, on regretta une intrigue trop congestionnée ainsi que l’absence de réponses aux nombreuses questions pertinentes et actuelles posées par les personnages et leurs actions. À voir mais pas à retenir.

Dans la même catégorie