Sur fond de scandale, « Clipped » se centre sur le propriétaire des Clippers, une équipe de NBA dont le propriétaire va défrayer la chronique. Une série créé par FX et diffusée par Disney +, mais qui rate son lancer-franc.

A lire aussi:
"Face à la mer" : L'incroyable histoire vraie de la première femme à traverser la Manche à la nage

De quoi ça parle ?

Cette mini-série est basée sur le podcast d’ESPN ’30 for 30 The Sterling Affairs’. En 2014, un scandale éclate en NBA. Donald Sterling, propriétaires des Clippers de Los Angeles est accusé de racisme après la diffusion d’une cassette entendue par le monde entier.

Les séries de sport ont le vent en poupe. Que ce soit sous forme de documentaire avec « The Last Dance » ou « Formula 1 : Pilotes de leur destin ». Niveau fiction, il y a aussi « Ted Lasso » ou encore « Glow ». Mais là où se démarque « Clipped », c’est grâce à ce scandale qui met en exergue une Amérique tiraillée où le racisme peut être encore banalisée.

Dans « Clipped », on suit le très désagréable Donald Sterling, propriétaire historique des Clippers. Un enregistrement d’une conversation qu’il a eu avec V. Stiviano, va radicalement va créer un tremblement de terre au sein du club. Même si le synopsis est intriguant, le potentiel de la série n’est pas exploitée à son sommet.

A lire aussi:
The Veil : Elisabeth Moss en maîtresse de l'espionnage dans un thriller palpitant

Manque de cohérence

Ce qui coince dans cette série, c’est la narration tout à fait déconstruite et qui au fil des épisodes, sonne faux. Le fil conducteur général tombe à plat et le spectateur est désarçonné par le manque de cohérence de cette mini-série.

Toutefois, on peut souligner la performe Laurence Fishburne qui incarne Doc Rivers (entraîneur des Clippers) et qui vient nuancer une série trop superficielle. Plusieurs scènes le mettent en avant « sauvent » une série où le basket passe au second plan pour dénoncer le racisme ambiant.

« Clipped » a débuté sa diffusion avec deux épisodes le 4 juin dernier sur Disney +. Un épisode est attendu chaque semaine jusqu’au 2 juillet prochain.

Dans la même catégorie