Film de noël préféré des amateurs d’action, film de potes par excellence, Die Hard cassait le box-office il y a 33 ans jour pour jour et propulsait Bruce Willis alias John McCLane au panthéon des bastonneurs survitaminés. Depuis, la franchise reste l’un des plus gros succès de l’acteur. Autopsie d’une saga en cinq volets, avec toujours la même dose de mecs cools qui tournent le dos à des explosions.

L’étrange Noël de Monsieur John

John McClane pensait pouvoir se réconcilier tranquillement avec son ex-épouse Holly le soir de Noël, il avait fait le voyage pour ça en tout cas. C’était sans compter sur Hans Grüber (un Alan Rickman dans tous ses états) et ses sbires qui prennent en otage la tour Nakatomi, où travaille Holly. Qu’à cela ne tienne, John prend son courage à deux mains, tombe la veste et commence à dégommer du terroriste à tour de bras. Un cocktail d’humour et d’action survitaminé, on en redemande.

A lire aussi:
Star (Disney +) se met à l’heure du Pride month !

Chérie, l’avion m’a raté

Un an après les événements de la tour Nakatomi, John McClane attend sa femme Holly à l’aéroport de Los Angeles. Pas de bol, c’est aussi là que doit se poser un ex-dictateur pour être traduit devant la justice américaine, et qu’un groupe de mercenaires veut faire évader au mépris des vies humaines. Mais on ne la fait pas à McClane, et c’est reparti pour la castagne.

Tu as tué mon frère dans la Nakatomi, tu vas mourir !

Décidément, impossible d’avoir la paix pour John McClane. Ses démons reviennent le hanter en la personne de Simon Grüber, le frère de Hans. S’en suit un chassé-croisé new-yorkais aux allures de montagne russe, dans lequel un jeune Samuel L. Jackson se retrouve embarqué bien malgré lui, mais pour notre plus grand plaisir !

On passera peut-être plus rapidement sur les deux derniers volets de la saga, plus anecdotiques mais non moins jouissifs.

A lire aussi:
Luca, histoire d’amitié sur la riviera

La saga est à voir dans son intégralité sur Disney+, de quoi évacuer la grisaille et le temps morose avec vos amis. Yippee-ki-yay !

 

Dans la même catégorie