Après sa fracassante gifle donnée lors de Oscars en mars dernier, Will Smith est quelque peu tombé en désuétude au sein de la profession. Certes il n’y a pas eu mort d’homme mais cette gifle a laissé des traces. Est-ce l’une des raisons qui font qu’EMANCIPATION a été vendu à AppleTV+ ? Comme souvent avec les « films à Oscars » des plateformes, EMANCIPATION a bénéficié d’une très courte sortie en salles aux Etats-Unis avant de sortir en grandes pompes sur la plateforme d’Apple qui, on le pensait, miserait beaucoup sur le film. Au final, la promotion est plutôt discrète (à nouveau, l’affaire de la gifle n’a pas aidé) et, après avoir vu le film, ça se comprend.

L’histoire

Ce nouveau film que l’on doit à Antoine Fuqua (le réalisateur de TRAINING DAY, EQUALIZER ou encore le remake des 7 MERCENAIRES) raconte l’histoire de Peter, un homme qui échappe à l’esclavage grâce à son intelligence, son inébranlable foi et son amour pour sa famille. Entre des chasseurs sans pitié lancés à sa poursuite et les redoutables marais de la Louisiane, il part à la conquête de sa liberté.

A lire aussi:
WondLa : quand la science-fiction devient accessible à tout le monde

Les intentions louables se sentent à plein nez. Miser sur un biopic d’une personnalité peu connue et à l’histoire incroyable ou en tout cas poignante est généralement un choix plutôt payant au cinéma. Encore faut-il que l’exécution soit impeccable. L’histoire de Peter est certes assez remarquable. S’échapper de ses geôliers en pleine guerre de Sécession et voir son désir de liberté être entravé par cette guerre n’est pas anodin et on n’y est pas insensible en tant que spectateur. Cependant, les choix de Fuqua font que cela reste finalement assez convenu et peu marquant.

Chaque histoire a besoin de prendre son temps. Ici, l’intrigue en prend trop et écourter le récit n’aurait pas été de trop. Fuqua fait le choix du noir et blanc mais qui n’est pas vraiment un noir et blanc. Il s’agit plutôt d’un gris dont les couleurs ont été désaturées, laissant ressortir de légères teintes vertes à de rares moments. Est-ce judicieux ? Sans doute pas, un vrai noir et blanc aurait mieux donné. Enfin, la prestation de Will Smith est plutôt bonne il faut le souligner. Il signe une solide prestation lors de laquelle il a dû changer son accent et apprendre un peu de créole haïtien.

A lire aussi:
"House of the Dragon" : La formule de Game of Thrones n'est pas nouvelle, mais reste efficace

EMANCIPATION n’est pas un mauvais film. Il est juste très (trop) classique et arrive après des films traitants des mêmes thématiques de façon plus forte et avec un meilleur impact. Dommage.

EMANCIPATION est à voir sur AppleTV+ dès ce 9 décembre.

Dans la même catégorie