AppleTV+ continue son petit bout de chemin en ajoutant ce mois-ci à son catalogue un nouveau long-métrage, toujours de science-fiction (décidemment, après FOUNDATION et INVASION, AppleTV+ semble avoir trouvé un bon filon). On y retrouve Tom Hanks, qui était déjà le héros de GREYHOUND sur la même plateforme, qui se retrouve seul avec son chien dans un monde post-apocalyptique. Des airs de déjà vu ?

Le pitch

Un homme, un robot et un chien forment une famille improbable au centre d’une aventure puissante et touchante. Finch, ingénieur en robotique, veut s’assurer que quelqu’un veillera sur son fidèle compagnon après sa mort. Rare survivant d’un phénomène solaire cataclysmique qui a transformé le monde en désert, Finch vit dans un bunker souterrain depuis des années, où il a construit son propre monde, qu’il partage avec son chien Goodyear. Il créé un robot pour veiller sur Goodyear lorsqu’il n’en sera plus capable. Alors que le trio se lance dans un voyage périlleux dans un ouest américain désert, Finch s’efforce de montrer à sa création, qui se fait appeler Jeff, la joie et l’émerveillement que procure la vie.

Jeff is the new Wilson

FINCH, on le regarde plutôt pour son interprète principal, toujours au top du top. En effet, Tom Hanks n’a plus rien à prouver depuis fort longtemps et il continue de démontrer film après film toute l’étendue de son talent. Il est donc l’attraction principale du film, l’autre étant ses partenaires de jeu, un chien et un robot.

L’histoire est somme toute assez classique pour de la science-fiction ce qui en soi n’est pas spécialement un problème. Ça le devient quand on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Certes il y a de jolis moments entre le personnage d’Hanks et le robot qu’il a créé mais le film se loupe un peu côté émotion. Dommage.

Dans la même catégorie