Alors que la grève de la WGA commence à faire sentir ses effets, les émissions de fin de soirée s’éteignent et les salles de rédaction s’arrêtent. Mais qu’en est-il concrètement?

Lundi passé, la Writers Guild of America (WGA) a appelé ses 11 500 membres à se mettre en grève. Le lendemain après-midi, un grand nombre d’entre eux étaient sur les piquets de grève devant les principaux studios de New York et de Los Angeles, et l’impact d’un arrêt de travail portant sur la rémunération, les droits résiduels liés à la diffusion en continu, les directives en matière de personnel minimum et d’autres préoccupations s’est répercuté sur Hollywood – bien que, compte tenu du moment choisi, de la prolifération de la diffusion en continu et de la capacité des studios à mettre en réserve des épisodes à l’avance, il n’est pas certain que beaucoup de gens s’en apercevront.

Sans surprise, ce sont les émissions de fin de soirée, les Late Shows qui s’appuient sur des scénaristes pour créer des blagues d’actualité basées sur les gros titres de la minute, ont été les premi,ères touchées. Mardi, The Late Show with Stephen Colbert (CBS), Jimmy Kimmel Live ! (ABC), The Tonight Show with Jimmy Fallon (NBC) et Late Night with Seth Meyers (NBC) ont tous interrompu leur production et diffuseront des rediffusions pendant une grève qui pourrait durer plusieurs semaines. (La dernière grève des scénaristes, il y a 15 ans, avait duré 100 jours, de novembre 2007 à février 2008). HBO a interrompu la production des émissions hebdomadaires Real Time with Bill Maher et Last Week Tonight with John Oliver.

L’impact sur la télévision scénarisée dépendra de la durée de la grève. Elle a déjà mis en pause plusieurs salles de rédaction, dont Abbott Elementary et Cobra Kai. Mais ouf, soufflons un bon coup, le script de la deuxième saison de House of the Dragon, diffusée sur HBO, est déjà dans les mains de la production. Ce n’est pas le cas chez Disney+:

« Nous sommes une série qui écrit pendant qu’elle est diffusée », a déclaré à Variety Brittani Nichols, scénariste de The Abbott Elementary. « Si la grève dure longtemps, notre série ne sortira pas à temps et cela pourrait modifier le nombre d’épisodes, ce qui, j’en suis sûre, contrarierait beaucoup les gens.

Du côté du cinéma, les studios se sont préparés depuis des mois à une possible grève et ont actuellement de nombreux films en production (sans scénaristes sur le plateau). Ceci au moins jusqu’au 30 juin, date d’expiration des contrats avec les syndicats des acteurs et des réalisateurs, ainsi que de nombreux autres en post-production. Avec de nombreux scénarios déjà finalisés et dans divers stades de pré-production, il y aura peu d’effet tangible de la grève sur le calendrier des sorties. Selon Deadline, la grève devrait durer au moins quatre mois pour que les studios repoussent leurs dates de sortie.

Quand au streaming, c’est encore une autre histoire. Ils ont un avantage non négligeable.La grève de 2007 s’était produite au début de la saison de télévision dite linéaire, où les habitudes du public furent perturbées par la pause de séries populaires. Mais aujourd’hui, les services de streaming, à qui les écrivains demandent des salaires minimums plus élevés et des protections contre la précarisation de leur travail, ont de nombreuses séries en stock… A se demander donc si l’impact va se faire réellement sentir.

En résumé, tout dépendra de la durée… Mais les rumeurs courent et prédisent déjà de longs mois… L’avenir nous le dira.

A lire aussi:
Une nouvelle plateforme de streaming 100% gratuite arrive aujourd'hui en Belgique
Dans la même catégorie