Il n’y a rien de plus énervant que de commencer une série et de se rendre quelques mois plus tard qu’elle va être annulée. Une situation que souhaite désormais éviter les Américains. Et d’après une étude, elle peut même avoir des conséquences sur leur choix de série.

« Quelle série regarder ? »

Si vous avez l’habitude de vous poser cette question, peut-être faites-vous également attention à choisir des séries dont la fin est déjà tournée. D’après une étude YouGov, ce facteur régit désormais le choix des téléspectateurs. 46% des Américains attendent la fin d’une série avant même de commencer à la regarder. 25% des 18-34 ans précisent qu’ils font « toujours » attention à ce facteur, tandis que 34% d’entre eux considèrent « parfois » cet aspect.

Un quart des Américains (27%) attendent qu’une série soit terminée avant de commencer à la regarder par peur d’une annulation potentielle et donc de se retrouver avec une intrigue non résolue. 24% d’entre eux expliquent qu’ils ne veulent pas attendre après un cliffhanger, une fin de saison qui laisse l’histoire en suspens. 48% des Américains interrogés avouent privilégier le binge-watching.

A lire aussi:
Brigitte Macron, première dame de France, fera l'objet d'une série!

L’étude de YouGov met également en perspective des différences quant au genre des téléspectateurs. Les femmes (50%) ont plus tendance que les hommes (46%) à attendre qu’une série soit finie pour s’y intéresser.

Cette décision s’explique notamment par la fréquence des annulations. Comme le souligne l’étude de YouGov, 31% des Américains estiment qu’une à trois séries qu’ils ont commencé à regarder depuis février 2022 ont été annulées.

UK vs US

Au Royaume-Uni, les Britanniques sont moins adeptes de cette nouvelle manière de consommer les séries. Seulement 16% d’entre eux attendent la fin d’une série pour la regarder entièrement et sans interruption par peur de la voir annulée. S’ils sont moins anxieux, ces derniers sont moins patients puisque 24% des Britanniques indiquent ne pas vouloir attendre pour regarder une nouvelle saison, surtout si la dernière s’est finie sur un cliffhanger.

A lire aussi:
"Melrose Place" de retour : Une suite prévue 25 ans plus tard !

Contrairement aux Américains, les hommes britanniques (19%) sont plus concernés que les femmes (13%) par les séries n’ayant pas une véritable fin. Les femmes (26%) sont quant à elles plus impatientes par l’attente entre deux saisons que leurs homologues masculins (22%).

110 programmes ont été annulés ou arrêtés en 2022.

by ETX Daily Up

Dans la même catégorie