Octobre 2020. Amazon Prime Video sort une anthologie produite par Blumhouse, la boite de production aux nombreux succès, de GET OUT à INSIDIOUS en passant par la saga AMERICAN NIGHTMARE. La qualité des films la composant est, comme toujours, très inégale. BLACK BOX et NOCTURNE étaient plutôt pas mal alors que THE LIE et EVIL EYE n’avaient absolument aucun intérêt. Cela dit, dans la foulée, Blumhouse avait annoncé qu’une seconde partie était prévue. C’est donc pour cet automne avec 4 nouveaux films, BINGO HELL, BLACK AS NIGHT, THE MANOR et MADRES. BINGO HELL et BLACK AS NIGHT débarquent ce 1er octobre tandis que les 2 autres sortiront la semaine d’après, le 8.

BINGO HELL

Les morts commencent à s’empiler dans le quartier de Lupita alors que le bingo local vient d’avoir un nouveau propriétaire. A chaque fois que quelqu’un crie bingo, quelqu’un meurt. Coïncidence ? Je ne pense pas. Loufoque, déluré, un poil rigolo grâce à son héroïne Lupita qui va mobiliser ses amis sexagénaires fans de bingo, BINGO HELL ne transcende rien et est même quelque peu paresseux voire vite lassant. Ça peut être sympa pour démarrer une soirée d’Halloween cela dit.

A lire aussi:
Dix séries de science-fiction à ne pas rater sur Prime Video

BLACK AS NIGHT

Clairement, BLACK AS NIGHT met la barre déjà plus haut avec cette histoire de vampires en Nouvelle-Orléans. L’histoire est déjà plus originale et outre la partie divertissement, on retrouve aussi tout un pan plus social, comme souvent dans les films réalisés par des metteurs en scène noirs (c’était admirablement bien fait dans CANDYMAN, sorti récemment au cinéma). Dans ce cas-ci, il s’agit d’une réalisatrice en l’occurrence, comme l’était BINGO HELL.

BLACK AS NIGHT est une jolie petite surprise, devant laquelle on s’amuse beaucoup et qui rend hommage à la blaxploitation comme il se doit.

Le bilan

Première salve de ce second bloc de Welcome to the Blumhouse en demi-teinte avec un démarrage poussif, BINGO HELL, mais qui monte en puissance grâce à BLACK AS NIGHT. Les deux films débarquent sur Amazon Prime Video ce 1er octobre.

La seconde salve s’annonce encore meilleure, on vous en parlera plus longuement. Vous aurez également droit à l’interview d’Axelle Carolyn, réalisatrice belge expatriée à Los Angeles qui a réalisé THE MANOR. Rendez-vous le 8 octobre !

A lire aussi:
Dix séries de science-fiction à ne pas manquer sur Netflix
Dans la même catégorie