Luther fait son grand retour sur Netflix mais pas sous forme de série. Après 5 saisons couronnées de succès, la plateforme lui offre un long-métrage : Luther : Soleil déchu. Que les fans se rassurent, Idris Elba interprète toujours l’enquêteur londonien et l’écriture est restée dans les mains de Neil Cross.

L’histoire :

Dans Luther : Soleil déchu — un prolongement réinventé en film de la saga télévisée primée « Luther » —, un sinistre tueur en série terrorise Londres, tandis John Luther (Idris Elba), brillant policier en disgrâce, se morfond derrière les barreaux. Hanté par son incapacité à arrêter le cyberpsychopathe qui le tourmente, Luther décide de s’évader de prison pour boucler cette enquête par tous les moyens.

Entre Sherlock et Batman

Comme dans la série, Neil Cross a fait le choix de s’éloigner de tout réalisme. « Luther : Soleil déchu » flirte entre le policier classique et le Batman de « The Dark Knight » . L’atmosphère nocturne, le personnage sombre et impulsif de Luther ne font qu’accentuer ce style propre à  Cross. Au delà de ça, le réalisateur tente tout de même au travers de métaphores d’aborder des thèmes contemporains comme le terrorisme ou les dérives du piratage informatique.

A lire aussi:
Rocco Siffredi dévoile son intimité dans "Supersex", la nouvelle série Netflix sur la vie de l’icône du porno

Le film surpasse-t-il la série ?

Difficile d’avoir un avis tranché tant le film semble être en fait un long épisode. On soulignera toutefois le développement du personnage . John Luther, l’enquêteur apte à pénétrer la psyché des plus grands psychopathes devient plus sensible sans pour autant perdre en crédibilité. En face de lui se dresse un vrai méchant comme on aime les voir au cinéma. David Robey interprété brillamment par Andy Serkis est cynique et manipulateur. Ce jeux du chat et de la souris version cybernétique est sans conteste à la hauteur de la série. Ajouté à cela une révision à la hausse des budgets de productions qui donnent droit à des scènes d’action musclée en plein Londres.
Si vous avez aimé la série, vous aimerez le film, ça ne fait pas de doutes. Pour les autres qui découvriraient le personnage et l’univers, il faudra mettre votre côté rationnel au placard.

Luther : Soleil déchu dès le 10 mars sur Netflix.

Dans la même catégorie