Sylvie Verheyde, à qui l’on doit Stella et Sex Dolls, a réalisé un biopic sur Fernande Grunet (de son vrai nom), plus connue comme étant Madame Claude. Loin du glamour et du luxe, le film présente la proxénète comme une femme impitoyable, survivant dans un monde qui l’est encore plus.

Le pitch

Dans le Paris des années 1960, l’influence de Madame Claude va bien au-delà de son empire du sexe. Mais l’arrivée d’une jeune recrue fortunée menace de tout bouleverser.

Ce personnage haut en couleur, décédée en 2015 et qui déclairait

« Deux choses marchent dans la vie, la bouffe et le sexe. Je n’étais pas douée pour la cuisine »

montre des dessous parfois peux glorieux. Jeux de pouvoir, chantages… son influence et sa richesse lui ont conféré beaucoup d’ennemis. Porté par un casting aussi sexy que crédible (Karole Rocher, Roschdy Zem, Annabelle Belmondo, Garance Marillier…), ce film dresse un portrait juste et réaliste.

A lire aussi:
Ginny & Georgia : un “Gilmore Girls” bien plus épicé

A voir début avril sur Netflix.

 

Dans la même catégorie