On vous parle régulièrement des séries Disney+ issues des sagas STAR WARS et MARVEL. En voici une nouvelle pour cette dernière : MOON KNIGHT. Ce héros est certainement l’un des plus atypiques de chez Marvel et c’était donc logique de le voir être octroyé une série (avant de l’introduire dans la série de films). Au programme, un solide casting (Oscar Isaac dans le rôle-titre, Ethan Hawke ou encore Gaspard Ulliel dans ce qui est son dernier rôle), et un trio de réalisateurs hyper talentueux (Mohamed Diab d’un côté et Justin Benson et Aaron Moorhead de l’autre). Alors, est-ce que la magie a fonctionné ?

Le pitch

Employé discret dans une boutique de souvenirs, Steven Grant est soudain victime de pertes de mémoire et est hanté par des visions d’une autre vie. Il découvre qu’il souffre d’un trouble dissociatif de l’identité et qu’il partage le même corps qu’un mercenaire, Marc Spector. Alors que l’étau se resserre sur Steven / Marc, les deux hommes, plongés dans une aventure périlleuse parmi les puissants dieux d’Égypte, vont devoir trouver leur équilibre dans cette double identité.

Pour la première fois, Disney a donné accès aux quatre premiers épisodes d’une série alors qu’elle ne donne accès qu’à un ou deux en général. Cela permet d’avoir un meilleur aperçu de la série et on peut dire que ce qu’on a vu ne nous a pas déçu. Premièrement, c’est la double personnalité de Spector/Steven qui fait que le personnage est attachant et qu’il vit des choses complètement absurdes. Dans certains cas, c’est même très impressionnant de le voir passer d’une personne à l’autre. Autant on ne dira rien sur l’histoire en tant que telle, autant on peut dire que ça fonctionne très bien et qu’on rentre facilement dedans.

Du talent

Ensuite, il y a de solides metteurs en scène derrière la caméra. On doit à Mohamed Diab le magistral CLASH et au duo Moorhead/Benson les excellents SPRING et THE ENDLESS (films inédits chez nous, ils ne sont passés qu’au BIFFF). Malgré un cahier des charges précis quand il s’agit d’une œuvre Marvel, on sent le savoir-faire et les ambitions des réalisateurs dans chaque séquence.

Enfin, bien sûr que le casting est au top, Oscar Isaac en tête. Le voir passer d’un personnage à l’autre dans une même scène est très réussi et impressionnant voire très drôle. Le personnage de Steven étant anglais, Isaac lui donne un délicieux accent local. A ses côtés, Ethan Hawke et Gaspard Ulliel sont évidemment très bons mais la surprise vient de May Calamawy, actrice peu connue chez nous, qui livre une prestation remarquée.

MOON KNIGHT fait indéniablement partie des séries du haut du panier de chez Marvel/Disney+, tant grâce à son histoire qu’à ses talentueux réalisateurs et son casting.

MOON KNIGHT sort sur Disney+ dès ce 30 mars.

Dans la même catégorie