Sorti cet été sur les écrans belges, Nope de Jordan Peele est désormais disponible sur Netflix. Est-ce que le film est à la hauteur de sa réputation? En tous les cas, c’est sans doute l’un des films qui a le plus subi le son changement de titre au Québec, c’est certain! Notre verdict sur l’un – comme sur l’autre – ici.

De quoi ça parle?

Comment souvent avec Jordan Peele, et c’est très bien, il est question d’horreur, mais pas que. Il est aussi question de racisme, de personnages forts, et aussi – et surtout – de cinéma. C’est au travers de l’histoire de l’écurie familiale que Otis et sa soeur élèvent des chevaux de films, descendants d’une longue lignée de jockey de cinéma. Mais alors que leur père meurt brutalement et pour des causes inexpliquées, ils découvrent petit à petit qu’une entité s’est invitée sur leur ranch, et compte bien y rester.

A lire aussi:
"The Boyfriend", une téléréalité japonaise de rencontre gay d'un genre nouveau arrive sur Netflix

Ce qu’on aime, ce qu’on aime moins

Si Jordan Peele est un cinéaste très doué pour les belles imagesNope souffre clairement de sa longueur, et d’un antagoniste un peu trop éthéré pour être réellement terrifiant. C’est grâce à tout le travail hors-champ que le réalisateur nous tient en haleine, et comme souvent dans ce genre de films, dès qu’on voit, on y croit moins. Toujours est-il que l’on adore les séquences et l’inventivité du cinéaste quand il s’agit de faire des plans en IMAX, des pluies démentielles aux courses de moto dans des champs de ballons complètement surréalistes.

Nope mérite d’être vu sur un grand écran, donc sortez votre plus beau projecteur ou votre plus grande télé pour cela, surtout pas votre smartphone.

Et son titre québécois dans tout ça? Ben non, on vous le dira pas. Ou peut-être qu’on vous l’a dit juste ici?

A lire aussi:
"La Vita che Volevi" : un voyage italien vers le bonheur à voir sur Netflix

Réponse ici (mais aussi, en VO et VF sur Netflix)

 

Dans la même catégorie