On est en 2017 et Zack Snyder doit quitter le projet de Justice League pour de dramatiques raisons familiales. Joss Whedon, réalisateur d’Avengers reprend le flambeau alors que Warner a choisi pour son DC Extended Universe (DCEU) un ton diamétralement opposé à celui de Marvel. Quand Whedon reprend la barre, il fait des reshoots et embarque le film dans un autre direction que celle initialement choisie par Snyder. Le résultat fut le four que l’on connait. Depuis 2017, les fans se sont mobilisés sur internet afin que le montage de Zack Snyder voit le jour. C’est ainsi que hashtag #ReleaseTheSnyderCut est né. En mai 2020, Warner annonce finalement la mise en place de ce Snyder Cut. D’abord annoncé comme étant une série de 4 épisodes, il a finalement été décidé en janvier dernier de le sortir sous forme de film de … 4 heures.

Le pitch

Bruce Wayne est déterminé à faire en sorte que le sacrifice ultime de Superman ne soit pas vain; pour cela, avec l’aide de Diana Prince, il met en place un plan pour recruter une équipe de métahumains afin de protéger le monde d’une menace apocalyptique imminente. La tâche s’avère plus difficile que Bruce ne l’imaginait, car chacune des recrues doit faire face aux démons de son passé et les surpasser pour se rassembler et former une ligue de héros sans précédent. Désormais unis, Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et Flash réussiront-ils à sauver la planète de Steppenwolf, DeSaad, Darkseid et de leurs terribles intentions ?

Les différences majeures

Première différence frappante : le ratio d’image. Snyder a choisi le 1 :33 (ce qui fait que les bandes noires sont sur les côtés) au lieu du scope, format préféré pour les blockbusters et films à grand spectacle. Cela donne un côté bien plus auteur, plus drame, plus sérieux et c’est beaucoup plus intéressant au niveau de la composition des plans. Cela met en avant les personnages. Cela accentue aussi le côté mythologique (les super-héros sont des (demis)-dieux ainsi que le côté très solennel. Par contre, c’est au détriment du spectacle qui manque parfois d’envergure. M’enfin, c’est un choix de mise en scène fort et audacieux de la part de Snyder et cela mérite d’être souligné.

A lire aussi:
Le spinoff de How I Met Your Mother enfin dans les starting blocks

Petit rappel, la version cinéma de JUSTICE LEAGUE durait 2 heures. Celle de Zack Snyder en dure le double. Forcément, Snyder a beaucoup le temps de développer ses personnages, ses thématiques, de prendre son temps, tout simplement. Dans l’ensemble, l’histoire est globalement la même, à quelques différences près, notamment en ce qui concerne les méchants ; Steppenwolf n’est désormais plus seul. Mais du côté des héros, c’est beaucoup mieux. Cyborg et Flash, complètement délaissés dans la version cinéma, prennent l’envergure et l’importance qu’ils méritaient. Ils deviennent ici de véritables piliers tant dramatiques qu’émotionnels.

Zack Snyder fait … du Zack Snyder

Si ces ajouts majeurs ont un bénéfice indéniable, un film de Zack Snyder reste un film de Zack Snyder. Cela veut dire qu’on a toujours une photographie très grise et terne, des effets spéciaux qui donnent envie de vomir (mais honnêtement, c’est le cas de la majorité des œuvres hollywoodiennes actuelles), et qu’il use et abuse des ralentis. Par contre, il fait des choix musicaux étonnants, comme en remplaçant le Everybody Knows de Leonard Cohen par Distant Sky de Nick Cave et tant mieux mais, ces choix ne fonctionnent pas toujours très bien (contrairement à la super bande originale composée par Junkie XL).

A lire aussi:
Oscars 2021 : succès en demi-teinte pour Netflix (Palmarès des films en streaming)

Verdict

Cette critique ne fait qu’effleurer la surface de ce ZACK SNYDER’S JUSTICE LEAGUE (il y a encore tout un tas de surprises que vous pourrez découvrir par vous-mêmes) mais on peut dire que la différence avec la version ciné de 2017 est flagrante. La qualité est là, avec les défauts de Snyder bien sûr mais elle est là tout de même. Le film se distingue vraiment par sa tonalité qui détonne par rapport à la majorité des films de super-héros et tant mieux. Ça va déstabiliser mais ça devrait plaire. Bref, si ce n’est pas un grand film non plus, ça reste une excellente proposition qui mérite vraiment d’être vue.

ZACK SNYDER’S JUSTICE LEAGUE est disponible dès ce 18 mars sur iTunes & Apple TV, Google Play, YouTube, Microsoft Xbox et Rakuten TV et dès le 08 avril en VOD sur les plateformes Telenet, Proximus, BeTV, iTunes, Apple TV, Google Play, YouTube, Microsoft Xbox & Rakuten TV.

Dans la même catégorie