Cette semaine a commencé sur Netflix une émission culinaire des plus improbables ! La cuisinière qui vous gratifiera de ses précieux conseils n’est autre que Paris Hilton. Alors quand elle a dit qu’elle était la créatrice du selfie, on a dit : ok. Quand elle est s’est proclamée  Dj’ette on a dit : pourquoi pas. Mais par contre Paris Hilton derrière les fourneaux on est carrément tombé de notre chaise !

« En cuisine avec Paris Hilton » s’inspire de sa vidéo youtube éponyme (non, pas la vidéo à laquelle vous pensez tous). En compagnie de ses amies people, la star expérimente de nouvelles recettes avec des ingrédients et des ustensiles surprenants.

 

Pour l’occasion, la jet-setteuse a accepté de répondre aux questions de l’équipe Netflix sur les origines et le futur de cette nouvelle passion.

D’où vous vient ce goût pour la cuisine ?

Dans mes premiers souvenirs de petite fille, je me revois assise dans la cuisine avec ma mère pendant les vacances. On préparait à manger ensemble. J’ai toujours aimé la nourriture et, comme je suis naturellement créative, j’ai été attirée par la cuisine.

Comment est née En cuisine avec Paris Hilton ?

Tout est parti de ma vidéo de lasagnes qui est devenue virale sur YouTube pendant la quarantaine. C’était juste une vidéo rigolote tournée à la maison alors qu’on était confinés. Je n’ai pas pris ça au sérieux et je n’ai pas imaginé un seul instant que ça allait prendre de telles proportions. Puis on m’a appelée pour que j’en fasse une série. Et vous connaissez la suite !

Pensez-vous avoir vraiment fait des progrès en cuisine pendant le tournage ?

Clairement. J’ai appris à cuisiner tellement de choses que je n’avais jamais préparées avant. Je me suis vraiment amusée. J’ai découvert de nouvelles techniques, essayé de nouvelles recettes et je me suis rapprochée de mes amies.

Quel plat pensez-vous avoir le mieux réussi ?

Tout ce qu’on a préparé était succulent. Je crois que l’un des plats que j’ai préférés, c’est la frittata cuisinée avec Kim. Je l’ai refaite pour mon fiancé plusieurs fois depuis. C’est parfait pour un brunch à la maison le week-end.

Cet épisode semble avoir été spécial pour vous. Comment avez-vous vécu les retrouvailles en cuisine avec Kim, le fait de préparer un petit-déjeuner en papotant ?

C’était super d’être ensemble et d’essayer cette recette. Ni Kim ni moi ne l’avions jamais cuisinée. On est amies depuis qu’on est toutes petites, alors trouver le temps de se retrouver, de se raconter les dernières nouvelles et de préparer ce savoureux repas toutes les deux, c’était un vrai bonheur.

Et comment s’est passée la collaboration avec la production exécutive de la série ?

J’adore être devant la caméra, mais j’ai vraiment apprécié de travailler en coulisses avec l’équipe pour cette série, de chercher d’autres idées et d’être créative. L’expérience a été géniale du début à la fin. J’ai hâte de voir le résultat !

Après les révélations poignantes de votre documentaire, cela vous a-t-il fait du bien de revenir à quelque chose de plus léger ?

Oui. J’ai beaucoup d’histoires importantes à raconter, mais j’aime aussi m’amuser, faire rire les gens et ne pas me prendre trop au sérieux. Je vais produire des séries qui seront à la fois graves et légères, car cette dualité est importante pour moi, mes fans et pour les futurs spectateurs aussi.

Pensez-vous qu’avec le temps, le public perçoit mieux la différence entre le côté facétieux de votre personnage public et la personne plus timide et terre à terre que vous êtes en réalité ?

Oui. Je crois que les fans qui ont grandi avec moi appréhendent mieux ces différentes facettes, surtout depuis le documentaire. Mais les gens qui ne me suivent pas d’aussi près ne comprennent probablement pas. L’un de mes objectifs est de m’ouvrir, de mettre davantage en avant mon authenticité auprès du grand public. C’est difficile, car je suis timide et je me protège beaucoup, mais j’y travaille.

« En Cuisine avec Paris » est disponible dès à présent sur Netflix.

© Netflix

Dans la même catégorie