Si vous êtes mordus de la série « La Casa de Papel », vous avez sans doute déjà dévoré la première partie de la dernière saison sortie ce 3 septembre. Si ce n’est pas le cas, foncez la voir et revenez lire cet article plus tard… en d’autres termes « Attention, Spoiler ! ». Ces épisodes étaient très attendus et heureusement ils ont été à la hauteur de l’excitation ambiante. Le créateur, Alex Pina, sait tenir les fans en haleine et l’a encore une fois prouvé dans cette première partie de la saison finale. Néanmoins, quelques incohérences et choix scénaristiques sont vivement critiqués par les fans de la série espagnole.

L’invincible Gandia

Avant d’être libéré par les braqueurs, Gandia, touché à la nuque, frôlait la paralysie au moindre mouvement. Mais… surprise ! Quelques heures plus tard, il revient en pleine forme aux côtés de l’Armée dans le but de pulvériser l’équipe du Professeur. Certes, Gandia semble s’apparenter plus à un robot qu’à un être humain mais tout de même, cela semble un peu tiré par les cheveux.

Alicia soulève seule le corps du Professeur

Après avoir trouvé la planque du leader du braquage, Alicia tente de le faire parler pour qu’il dévoile la suite de son plan. Le Professeur ne lâchant rien, Alicia décide de lui tirer dans le pied et de l’attacher dans le vide. Enceinte jusqu’aux yeux, elle parvient visiblement à le remonter seule, ce qui est tout bonnement impossible.

A lire aussi:
Shrek fête ses 20 ans cet été

Helsinki complètement oublié

Alors que la jambe du serbe a été écrasée sous une statue, Stockholm commence à le soigner. Mais cette dernière se met à délirer en repensant à Arturo, son ex-amant sur lequel elle a tiré. Alors que son équipe est au plus mal, la compagne de Denver se pique avec une seringue et plonge dans un gros bad-trip. Le dernier épisode se termine sans qu’on ait de nouvelles d’Helsinki. A t-elle réussi à le soigner ? Est-il en train de mourir… On ne sait pas.

L’insupportable Arturo

Alors qu’il aurait déjà dû mourir 15 fois, Arturo est toujours bel et bien vivant et visiblement déterminé à s’évader. Il se transforme soudainement en tireur d’élite et parvient à se rendre dans la pièce où les braqueurs cachent leurs armes. Une question demeure : pourquoi Arturo, après toutes ses tentatives pour faire capoter le braquage, n’est-il pas attaché et surveillé en permanence ?

A lire aussi:
The Umbrella Academy : le casting annonce la fin du tournage de la saison 3

Une mort qui aurait pu être évitée

Bien entendu, l’événement qui a marqué le plus les fans durant cette première partie de la saison 5, c’est la mort de Tokyo. Sous le choc, il est naturel de s’interroger « Comment cela aurait pu être évité ? ». Tokyo, grièvement blessée, se sacrifie pour son équipe en se faisant exploser. On ne peut s’empêcher de se demander pourquoi ces grenades n’ont pas été lancées sur l’Armée plus tôt ? Tokyo aurait ainsi eu le temps de sauter pour rejoindre Denver et Manille ou Rio aurait pu terminer de forer le trou pour la sauver.

Le grand final de « La Casa de Papel » débarquera le 3 décembre sur Netflix

 

Dans la même catégorie