On vous en parlait il y a quelques mois sur notre site partenaire Cinenews parce qu’on a pu découvrir le film lors de la Mostra de Venise où il a électrisé tout le monde, si bien que Netflix a acheté le film dans la foulée. Vous pouvez retrouver cet avis à chaud, ici. Mais si on vous en reparle, c’est parce qu’il vaut vraiment la peine, qu’il nous a profondément marqué et qu’on l’a revu. Alors, est-ce que notre avis a changé en 4 mois ? Pas vraiment.

Le pitch

PIECES OF A WOMAN est une chronique intimiste et déchirante de la vie d’un couple, et le portrait bouleversant d’une femme qui doit apprendre à faire son travail de deuil.

Le choc

Si le film a tant fait parler de lui et qu’on en reparlera encore, c’est principalement pour deux raisons. La première est évidemment son sujet. La perte d’un enfant est une épreuve douloureuse et le réalisateur, le hongrois Kornel Mundruzco, n’aide pas à faire passer la pilule. L’accouchement et les minutes qui le précèdent sont filmés en un plan-séquence d’une vingtaine de minutes absolument éprouvantes. Vraiment, on soupire après cette tension énorme. Tout cela ne fait que préparer à la suite, toute aussi, voire plus difficile que l’accouchement en tant que tel.

A lire aussi:
"Mea Culpa" un thriller sensuel et palpitant signé Tyler Perry

En route vers les Oscars

La seconde raison pour laquelle on va beaucoup parler du film ces prochains jours (et mois), c’est Vanessa Kirby. Si son partenaire de jeu Shia Labeouf est, une fois encore, impeccable, c’est vraiment la jeune anglaise qui est la star. Une révélation pour certains, une actrice qui confirme pour d’autres, en tout cas, sa prestation est remarquable. Elle n’a pas volé son prix d’interprétation remporté à Venise. Elle se place ainsi pour la course à l’Oscar de la meilleure actrice qui serait tout autant mérité (bien que la concurrence soit rude).

En bref

Vous aurez compris qu’on vous recommande chaudement PIECES OF A WOMAN, grand film difficile à ne pas montrer à tout le monde tant il est dur et très éprouvant. Il marque des débuts en anglais réussi pour Kornel Mundruzco et montre enfin dans un grand rôle l’immense talent de Vanessa Kirby.

A lire aussi:
Saint-Valentin : les codes pour accéder aux trésors romantiques cachés de Netflix
Dans la même catégorie