Vous n’êtes certainement pas passé(e) à côté de cette information qui fait le tour du monde depuis plusieurs jours. Vendredi 24 juin, la Cour Suprême des Etats-Unis a décidé d’annuler l’arrêt Roe v. Wade qui permettait le droit à l’avortement dans tout le pays. Cela signifie que désormais chaque Etat américain aura le choix d’autoriser ou non l’IVG sur son territoire.

Quand la réalité fait écho à la fiction

Cette terrible décision qui risque de bouleverser la vie de très nombreuses américaines n’est pas sans rappeler la triste réalité des femmes dans la série « The Handmaid’s Tale ».

« La servante écarlate » (le titre traduit en français) est un roman qui a été écrit par Margaret Atwood en 1985 soit douze ans après l’arrêt Roe v. Wade. Dans ce roman de science-fiction qu’on disait dystopique, la République de Gilead supprime les droits reproductifs des femmes. La série créée en 2017, juste après l’élection de Donald Trump, a rapidement touché le cœur du public notamment grâce à son actrice principale Elisabeth Moss.

« Nous avons dit à de nombreuses reprises au cours des dernières années que nous aimerions être moins pertinents, mais malheureusement, la série a été d’une pertinence obsédante. Et aujourd’hui, elle semble l’être encore plus », a déclaré Warren Littlefield, producteur exécutif de la série dans une interview reprise par Deadline« Je pense que nous souhaitons tous être ce concept bizarre, dystopique, que personne ne croira jamais. Nous aimerions tous n’être qu’un roman graphique inventé ».

La série devient un symbole de résistance

Depuis quelques années déjà, la série ainsi que le costume de la servante écarlate sont devenus des symboles de cette résistance féministe. Mais depuis vendredi, de nombreuses images mettant en scène « The Handmaid’s Tale » font le tour de la planète.

« C’est une immense source de fierté de voir des manifestations dans tout le pays – et aussi des manifestations dans le monde entier – où les femmes mettent le costume de la Servante, la robe et le bonnet, et nous le voyons devenir un symbole de la lutte pour la liberté des femmes et droits. Mais aujourd’hui, je ressens une énorme tristesse, colère et frustration face à ce qu’est devenue l’Amérique et de ce que cela dit. Au cours des dernières années, nous avons vu partout sur la planète la montée de l’extrême droite. Malheureusement, avec la montée de ce mouvement, la restriction continue au niveau des droits et de la liberté des femmes« , a-t-il commenté.

Une probable saison 6 ?

Alors que la cinquième saison sera diffusée en septembre 2022, nombreux sont ceux qui se demandent si une saison 6 verra le jour suite à cette actualité effrayante ?

« Je pense que depuis le premier jour, nous voulions avoir un récit puissant, avec June (héroïne de la série jouée par Elisabeth Moss- Ndlr) partant au combat et nous, en tant que public, unis à June, et June nous donnant de l’espoir. Elle n’a pas abandonné et nous ne pouvons pas abandonner. Je pense que c’est un message fort. Malgré tout ce à quoi June est confrontée à Gilead, il y a une lueur d’espoir dans son combat et son déterminisme. Je pense que c’est précieux et important, nous sommes toujours pertinents. Et si les scénaristes estiment qu’il y a plus à dire, c’est ce que nous allons faire. » a affirmé le producteur de la série.

Si vous n’avez pas encore découvert « The Handmaid’s Tale », la saison 3 est disponible sur Auvio gratuitement ou en intégralité sur Amazon Prime Video.

Dans la même catégorie