Arsène Lupin, vous connaissez ? Le gentleman cambrioleur imaginé en 1905 par Maurice Leblanc a inspiré le show Runner à succès George Kay et Netflix pour lancer Lupin, une série contemporaine made in France avec ni plus ni moins qu’Omar Sy en tête d’affiche. On vous livre nos impressions.

Dans l’ombre d’Arsène

Comme l’indique le sous-titre de la série, il ne s’agit pas ici de raconter les aventures rocambolesques d’Arsène Lupin. En effet, Omar Sy incarne Assane Diop, un homme qui s’inspire du célèbre usurpateur pour venger la mort de son père. L’action se déroule dans le Paris d’aujourd’hui et, bien qu’on retrouve l’essence des bouquins, il n’est pas question d’adapter ces derniers. On se rapproche beaucoup plus du travail accompli par la BBC avec son récent Sherlock, ce qui est une excellente chose !

Vous avez dit ambitieux ?

Pour qu’une série comme Lupin fonctionne, il ne faut impérativement pas lésiner sur les moyens. Avec Louis Leterrier (Now You See Me, L’Incroyable Hulk) à la réalisation et Omar Sy en vedette, Netflix affiche ouvertement ses grandes ambitions. Et ça paie ! Le réalisateur parvient à tromper les spectateurs avec un montage précis et intelligent tandis que l’acteur s’amuse à jouer ce magicien moderne avec la classe et la sobriété du James Bond de Daniel Craig.

A lire aussi:
"The Boyfriend", une téléréalité japonaise de rencontre gay d'un genre nouveau arrive sur Netflix

Tenir sur la longueur

Véritable tour de force, la série propose des personnages profonds et une narration qui virevolte sans cesse entre le passé et le présent de ceux-ci pour apporter différentes perspectives. Tout ceci en s’accrochant à une trame de vengeance qui monte en puissance au fil des épisodes.

Encore faudra-t-il que la série tienne une fois cet arc narratif exploité. Pour l’heure, on sait déjà que Netflix attend un second volet d’épisodes.

Dans la même catégorie