On a parlé et polémiqué en boucle et en boucle sur le fait que Disney proposait allait proposer des films en accès premium à ses abonnés. Et par accès premium, il faut comprendre, film accessible seulement si l’on débourse une somme en plus de l’abonnement mensuel sur Disney+. Disney n’avait pas risqué l’aventure au moment de la sortie de Mulan, sorti en accès premium en septembre dans le monde entier (sauf la Belgique et la France donc) puis en accès normal en décembre. Par contre, vu la situation des cinémas fermés qui persistent, Disney a décidé d’appliquer la formule ici aussi pour RAYA ET LE DERNIER DRAGON.

Le pitch

Il y a de cela fort longtemps, au royaume imaginaire de Kumandra, humains et dragons vivaient en harmonie. Mais un jour, une force maléfique s’abattit sur le royaume et les dragons se sacrifièrent pour sauver l’humanité.

A lire aussi:
5 films pour amener le soleil chez vous

Lorsque cette force réapparait cinq siècles plus tard, Raya, une guerrière solitaire, se met en quête du légendaire dernier dragon pour restaurer l’harmonie sur la terre de Kumandra, au sein d’un peuple désormais divisé.

L’aventure

RAYA ET LE DERNIER DRAGON est tout ce que l’on espère et attend d’un film d’animation Disney. Il a une héroïne charismatique (et asiatique, parfaitement dans la volonté actuelle de Disney de proposer des héros plus inclusifs), une quête passionnante, un monde riche et varié, des personnages attachants et … un dragon ! Ou plutôt, une dragonne dans ce cas-ci. C’est une formule, certes éprouvée, mais utilisée avec justesse et de façon assez rafraichissante finalement. D’ailleurs, on apprécie pas mal le petit côté post-apocalyptique très sympathique, qui dénote un peu avec l’image habituelle véhiculée par Disney (mais ce n’est qu’une toute petite portion du film).

Tout ça pour dire que, RAYA ET LE DERNIER DRAGON est une nouvelle réussite merveilleuse de Disney et, c’est clairement le Disney que l’on préfère car cela réussit tout ce que cela entreprend.

A lire aussi:
Without Remorse, une adaptation sans aucun remords de Tom Clancy
Dans la même catégorie