Shrek a 20 ans ! Sorti en été 2001, l’ogre vert a su s’imposer face au géant Disney. Les quatre aventures de Shrek sont à retrouver sur Netflix.

C’est dans ses toilettes que le public a rencontré Shrek pour la première fois en 2001. Le début d’un conte de fées pour le moins original. Réalisé par Andrew Adamson et Vicky Jenson, Shrek a bel et bien révolutionné le monde de l’animation. Le premier film de la saga a d’ailleurs reçu le premier Oscar du meilleur film d’animation de l’histoire, en 2002.

En attendant le cinquième opus, prévu pour septembre 2022, les quatre premiers films sont à découvrir ou redécouvrir sur Netflix.

Un concurrent sérieux de Disney

Si DreamWorks avait déjà produit quelques bons films d’animation avant 2001, cela ne suffisait pas à concurrencer les studios Disney. DreamWorks a donc décidé de s’attaquer à Disney sur son propre terrain de jeu, en proposant une histoire dont l’ogre généralement pourchassé devient le héros. Un héros certes grossier, vulgaire et mal élevé, mais très attachant. Surtout, DreamWorks a écrit une histoire détournant tous les personnages de l’univers de Disney, gentils comme méchants, ainsi qu’une princesse effrontée et bien loin des clichés servis par Disney.

A lire aussi:
Dix films venus tout droit du Japon à découvrir sur Netflix

Pour la première fois également, ce sont des acteurs connus qui ont prêté leurs voix aux personnages du film. Dans la version originale, Shrek a été interprété par Mike Myers (Wayne’s World, Austin Powers), l’âne par Eddy Murphy et la princesse Fiona par Cameron Diaz. Dans la version française, qui de mieux qu’Alain Chabat pour doubler l’ogre ?

Une révolution dans l’animation

Entièrement réalisé par ordinateur, Shrek a bénéficié d’une nouvelle technologie, le système d’animation faciale PDI, pour « Pacific Data Image », une société de production d’images créées par ordinateur, appartenant à DreamWorks. Ce programme crée d’abord un squelette virtuel à chaque personnage. Ce squelette 2.0 est ensuite articulé et peut bouger comme n’importe qui. De quoi rendre notre ogre préféré plus vrai que nature.

Dans la même catégorie