L’affaire Wesphael, qui secoua la Belgique en 2013, est au cœur de cette série judiciaire made in RTL. Ensuite, elle sera diffusée mondialement début 2021 sur Netflix.

Le sujet ne manque pas d’inspirer les médias. Entre 2013 et 2016, les Belges ont vécu au rythme de cette affaire qui commença par la découverte dans une chambre d’hôtel de la côte belge. Il s’agira du cadavre de Véronique Pirotton, l’épouse de Bernard  Wesphael, alors député wallon bien connu sur la scène politique belge. S’en est suivis une enquête, un procès et un acquittement au bénéfice du doute.

Un documentaire en six volets

Bien qu’un film et un livre soient en préparation, ce sont les journalistes maison de la chaine privée Georges Huercano et Pascal Vrebos qui déballent en premier ce fait divers médiatique dans un documentaire en six épisodes (cinq sur Netflix) à suivre en ce moment tous les mercredis sur RTL-TVI et RTLplay.

A lire aussi:
Furies: Marina Foïs en badass impitoyable (bande-annonce)

Le documentaire: contenu stratégique pour Netflix

La réalité dépasse souvent la fiction. Netflix l’a bien compris et mise gros sur ses documentaires coproduit avec l’aide de producteurs locaux. Le service de streaming assure une visibilité mondiale aux docus qui avaient presque disparus des salles obscures et retrouvent un regain d’intérêt sur leur plateforme. Mais attention, si ici l’on parle bien d’un travail de journaliste professionnel ce n’est pas le cas de tous les documentaires présent chez le géant américain. Il faudra donc rester attentif pour cerner le vrai du faux car Netflix n’a pas vocation à devenir un journal ou une chaine d’info.

A lire aussi: 

https://plus.lesoir.be/340868/article/2020-11-30/avec-soupcons-netflix-et-rtl-plongent-dans-laffaire-wesphael

 

Dans la même catégorie