Nouveau venu de 2023 sur le catalogue Prime Video, The Rig est une série britannique composée de 6 épisodes avec quelques têtes connues du petit écran, comme Iain Glen (Game of Thrones), Emily Hampshire (Mother) ou encore Owen Teale (Game of Thrones).

Le pitch

Sur la plate-forme pétrolière Kishorn Bravo, stationnée dans les eaux de la mer du Nord au large des côtes écossaises, l’équipage, qui se prépare à revenir sur le continent, est interrompu par un brouillard mystérieux brouillant toute communication avec le rivage et le monde extérieur. Les personnes prises au piège s’interrogent sur les forces en présence, jusqu’à ce qu’un accident les amènent à se demander à qui elles peuvent vraiment faire confiance…

Notre avis

Dès la moitié du premier épisode, on frissonne. La tension est palpable, et monte petit à petit tandis que la dimension oppressante du huis clos fonctionne. Il faut dire que le cadre de la station pétrolière s’y prête vraiment bien. Les personnages manquent parfois un peu de profondeur mais restent très crédibles et convaincants. Avec une mention spéciale pour le personnage principal, particulièrement attaché, porté par un Iain Glenn au sommet. Il interprète le capitaine de la station, qui tente d’apaiser et garder tout l’équipage en vie. Et même si l’on peut émettre quelques reproches concernant l’écriture des personnages, force est de reconnaitre que tous les acteurs font bien leurs jobs.

L’intrigue ne révolutionne pas le monde de la science-fiction horrifique (en gros imaginez The Mist qui rencontre Abyss), et même si elle est efficace, on aurait aimé découvrir un peu plus de nuances et de déconvenues. Néanmoins elle reste efficace et à chaque mort inattendue ou mystérieuse, on se demande quelle est cette étrange menace et comment l’équipage va réagir. Et comme la série ne compte que 6 épisodes, le rythme est soutenu et on n’a pas le temps de s’ennuyer.

En conclusion, une mini-série convaincante qui mérite le coup d’oeil.

Cote: 6/10

A voir actuellement sur Prime Video. 

Dans la même catégorie