C’est la série que tous les romantiques dignes de ce nom attendaient. Une réunion entre la comédie musicale et la comédie romantique semblait l’inaccessible étoile ? Et bien ça ne l’est plus ! « Up Here » (Tête à Tête en français) c’est tout cela à la fois avec en plus une touche nineties pour nous faire fondre un peu plus. Mae Whitman (Good girls) et Carlos Valdes (Gaslit, Flash) s’y donnent la réplique tandis qu’on retrouve Thomas Kail à la réalisation à qui l’on doit  « Hamilton ». Niveau musique, la production a fait appel à des pointures puisque c’est Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez qui signent les chansons originales. Les Lopez se cachent derrière les créations musicales de La Reine des Neiges et WandaVision.

L’histoire :

New York dans les derniers jours de l’année 1999. Lindsay et Miguel tombent amoureux et découvrent bientôt que le plus grand obstacle à leur bonheur est lié aux souvenirs, obsessions, peurs et fantasmes qui hantent leur esprit.

 

L’amour a ses raisons…

Si vous avez aimé le film d’animation Vice et Versa, vous allez adorer « Up Here ». Les petites voix dans nos têtes qui nous disent quoi faire, ne pas faire ou encore qui nous freinent dans nos pulsions prennent parfois une peu trop place. Dans la série, elles prennent carrément vie. Présentes sous la forme de personnes réelles que seul le protagoniste peut voir, elles sont là partout et tout le temps pour donner leurs avis. Lorsque Lindsay et Miguel se rencontrent, elles s’en donnent bien sûr à cœur joie. Mais si nos deux jeunes amoureux remplis d’espoir et d’incertitudes décidaient d’écouter leurs cœurs plutôt que leurs petites voix intérieures ?

Touchante et un brin nostalgique

Sous ses côtés un peu loufoques, « Up Here » est une série drôle et touchante. Les personnages sont attachants. Originale, elle s’émancipe un peu des codes de la comédie romantique classique. Quant à et la mise en musique, elle est digne de Broadway. Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez ont commencé leur travail pendant la pandémie avec l’envie de créer une comédie musicale qui parlerait de cette quête de comprendre l’autre aussi bien que nous nous comprenons nous-même. La période choisie n’est pas anodine, non plus. Le New-York de 1999, 2 ans avant les attentats qui changeront la face du monde, invite le spectateur dans une sorte de parenthèse ensoleillée teintée de nostalgie.

« Up Here » (Tête à Tête) dès le 24 mars sur Disney +

Dans la même catégorie