Tout le monde en parle mais qu’est-ce que le Blue Monday ? Il s’agit en fait du troisième lundi de janvier. Selon le psychologue Dr Cliff Arnall il s’agirait du jour le plus déprimant de l’année. D’après sa formule, il serait le point de convergence de plusieurs éléments négatifs. Le lundi est déjà difficile en soi mais ici nous sommes au milieu d’un mois d’hiver. L’accumulation du manque de lumière se fait sentir, le salaire n’est pas encore versé et les dettes de Noël ne sont pas remboursées. Pour couronner le tout, les bonnes résolutions du premier janvier ont dejà pris l’eau.

Bref les ingrédients indispensables pour un bon gros coup de mou ! Heureusement il y a un remède imparable à tout ça  :  les films « Feel Good« ! Et si ça ne suffit pas, sachez que le docteur Cliff Arnall a déclaré des années plus tard que sa formule pour calculer le jour le plus déprimant de l’année n’avait pas de sens. Le Blue Monday est donc une invention un peu bidon. Mais si jamais le spleen se fait sentir…

Voici 5 films Disney+ qui ont le même capital plaisir qu’une tablette de chocolat les calories en moins.

Collège Attitude 

Si Josie Geller, redactrice au « Chicago Sun-Times », rencontre le succes dans sa profession pour sa rigueur et ses competences, sa vie privee est un veritable desert et elle attend encore le prince charmant qui lui donnera son premier vrai baiser. Quand son redacteur en chef lui propose un reportage sur les lyceens des annees 90, Josie, qui ambitionne de devenir grand reporter, accepte, bien que ses souvenirs de lycee soient quelque peu douloureux. Rassemblant tout son courage, Josie infiltre South Glen en tenue jeune, essayant d’adopter le style étudiant.

Pretty Woman

Edward Lewis, homme d’affaires performant, rencontre par hasard Vivian Ward, beaute fatale qui arpente chaque nuit les trottoirs d’Hollywood Boulevard. La jeune femme ne fera qu’une bouchee du brillant PDG.

Little Miss Sunshine

L’histoire des Hoover. Le père, Richard, tente désespérément de vendre son « Parcours vers le succès en 9 étapes ». La mère, Sheryl, tente de dissimuler les travers de son frère, spécialiste suicidaire de Proust fraîchement sorti de l’hôpital après avoir été congédié par son amant. Les enfants Hoover ne sont pas non plus dépourvus de rêves improbables : la fille de 7 ans, Olive, se rêve en reine de beauté, tandis que son frère Dwayne a fait voeu de silence jusqu’à son entrée à l’Air Force Academy. Quand Olive décroche une invitation à concourir pour le titre très sélectif de Little Miss Sunshine en Californie, toute la famille décide de faire corps derrière elle. Les voilà donc entassés dans leur break Volkswagen rouillé : ils mettent le cap vers l’Ouest et entament un voyage tragi-comique de trois jours qui les mettra aux prises avec des événements inattendus…

Le Diable s’Habille en Prada

Dans LE DIABLE S’HABILLE EN PRADA, adapté du best-seller mondial de Lauren Weisberger, Meryl Streep, lauréate de deux Oscars, incarne Miranda Priestly, la grande prêtresse de la mode et la tyrannique rédactrice en chef du prestigieux magasine de mode RUNWAY dont l’opinion peut faire ou défaire une carrière. Tyrannique, hyper fashion, fascinante et redoutée, Miranda fait trembler tout le milieu. Andrea Barnes (Anne Hathaway), sa nouvelle assistante envisage son nouveau travail comme un tremplin vers une illustre carrière de journaliste, et décide d’endurer les sévices de sa diablesse de patronne.

Freaky Friday

Le docteur Tess Coleman (Jamie Lee Curtis) et sa fille de quinze ans, Anna (Lindsay Lohan), ne s’entendent pas bien. Leurs goût sont aux antipodes en ce qui concerne l’habillement, la coiffure, la musique et les hommes. Un jeudi soir, leurs désaccords atteignent un sommet; Anna est furieuse que sa mère désapprouve ses aspirations musicales et Tess, une veuve sur le point de se remarier, ne comprend pas que sa fille ne donne pas un chance à son fiancé (Mark Harmon). Deux biscuits chinois de bonne fortune identiques vont venir épicer les choses considérablement. En effet, le lendemain matin Tess et Anna se retrouvent dans le corps l’une de l’autre, ce qui leur permet d’apprécier le point de vue de l’autre. Mais le mariage de Tess est pour le lendemain et mère et fille doivent trouver un moyen de réintégrer chacune leur corps respectif.

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie