Avant d’enfiler la combinaison bien connue de Captain Marvel, Brie Larson a soufflé la critique en 2015, avec un film impressionnant. Cette pépite, c’est Room, du réalisateur Lenny Abrahamson, et c’est maintenant disponible sur Prime Video.

De quoi ça parle?

Kidnappée et enfermée depuis des années dans une pièce exigue, sans aucun contact avec l’extérieur, Ma est prisonnière. Elle vit à la merci de son agresseur, seule avec son fils Jack. Celui-ci vient de fêter son cinquième anniversaire, et ne connaît du monde que cette chambre. Lorsque l’homme commence à s’en prendre à Jack, Ma n’a plus qu’une seule idée en tête : s’évader, coûte que coûte.

Un huis-clos comme aucun autre

Alors qu’elle vit dans un enfer permanent, le personnage de Brie Larson tente autant que possible de faire découvrir la beauté du monde à son fils, et de lui insuffler espoir et bonheur. Une dualité troublante qui trouve toute sa complexité dans le jeu de l’actrice, à des années lumière de sa performance plus monolithique de super-héroïne. Il faut dire que dans ce film, le scénario est écrit par l’autrice de l’ouvrage éponyme, Emma Donoghue, qui crée un récit aussi fort qu’émouvant. Et cela fait beaucoup dans une prestation qui vaudra à Brie Larson non seulement l’Oscar de la meilleure actrice, mais aussi le BAFTA et le SAG Award, deux autres récompenses toute aussi prestigieuses.

Pourquoi on aime

Au-delà de cette performance impressionnante, le petit garçon incarné par Jacob Trembley, est tout à fait convaincant. Et l’ambiance d’enfermement continu que le réalisateur et l’équipe du film ont réussi à rendre est angoissante à souhait. Claustrophobes, s’abstenir. Mais tout cela fait de Room un film unique en son genre, à la fois touchant et glaçant, anxiogène et optimiste. Le genre de pépite que l’on doit se préparer à recevoir, mais qui vous procurera une expérience de cinéma sans pareil.

Dans la même catégorie