Saviez-vous qu’il existe une Homeless World Cup? Comme son nom l’indique, il s’agit d’un tournoi de football international pour les sans-abri, fondé en 2001. The Beautiful Game, avec Bill Nighy (Love Actually) et Michael Ward, qui fera son apparition sur Netflix le 29 mars, s’inspire de cette coupe et offre un drame pas très original et sirupeux, mais bien émouvant avec un très beau casting.

L’histoire

Alors qu’une équipe de foot anglaise part à Rome pour la Coupe du monde des sans-abris, un nouveau joueur de talent tente d’oublier son passé et de s’intégrer.

Verdict

Cette histoire aurait peut-être mieux trouvé sa place dans un documentaire. Cependant, elle a été transformée en un drame sportif bien intentionné mais légèrement mielleux, où chacun est perçu comme un outsider. Le scénariste Frank Cottrell-Boyce et la réalisatrice Thea Sharrock ont imaginé des personnages et des intrigues fictifs à partir d’entretiens et de recherches. Le choix de casting excentrique de Bill Nighy dans le rôle du manager de football ajoute une touche surréaliste, et bien que son interprétation soit excellente, le personnage ne convainc pas pleinement. Aussi, les tensions au sein de de l’équipe (chaque joueur ayant son lot de blessures et casseroles) aboutissent à des confrontations cathartiques, soulignant ainsi l’importance de l’amitié et de la communauté par rapport à la quête de la victoire à tout prix. La morale est louable, mais les clichés sont un peu trop présents.

A voir sur Netflix dès le 29 mars.

A lire aussi:
"Oppenheimer" arrive ce vendredi sur Netflix!

Dans la même catégorie