Be tv diffuse les 20 épisodes de Baraki, une nouvelle série créé en partenariat avec le Fonds-Séries de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la RTBF.

Mais finalement, c’est quoi un Baraki ?

Selon Wikipedia : « Le baraki-type est un être grossier, peu éduqué, à l’hygiène douteuse, vivant dans une maison délabrée. Il passe ses journées dans les cafés, le plus souvent avec sa famille, à fumer et boire. L’expression Qué baraki séss (Quel baraki alors) désigne, par extension, toute personne faisant preuve d’incivisme en société. » Ha, oui j’y suis ! C’est Claudy Focan dans Dikkenek quoi !

Le Pitch

Dans la région, tout le monde connaît la famille Berthet. Ce qu’on dit d’eux, c’est que ce sont des « Baraki ». Larissa Berthet héberge sa tribu sous son toit, et notamment Yvan, un orphelin du quartier, qu’elle a recueilli et élevé comme son fils. Lorsqu’il apprend qu’il va devenir père, Yvan décide de devenir un homme « normal ». Mais un dealer bipolaire local, un flic jaloux, une ex-hystérique et une belle-mère machiavélique en ont décidé autrement… Heureusement sa famille est là pour le soutenir. Mais quand on est un Berthet, il y a des choses simples… qui ne le sont pas.

Ecrite par Julien Vargas, Peter Ninane, Sylvain Daï, Pierre Hageman et Chloé Von Arx, la série est réalisée par Fred De Loof. A l’écran un casting de haut vol avec Sophia Leboutte, Pierre Nisse, Sophie Breyer, Laura Sépul, Jules Barbason, Chantal Pirotte, Julien Vargas, Gemi Diallo, Carine Seront, Frédéric Clou, Fred De Loof…

A lire aussi:
Helstrom: Supernatural à la sauce Marvel

L’intégralité des 20 épisodes de 26 minutes est à découvrir sur Be à la demande et Be tv Go

Dans la même catégorie