Des scènes de course époustouflantes, de la rivalité électrique, une tumultueuse histoire d’amitié entre un ingénieur et son pilote, mais aussi une immersion captivante dans les coulisses du sport automobile. Moteurs allumés… action!

Si on ne compte pas la saga ‘Fast & furious’, les films mettant en scène des courses automobiles sont plutôt rares. Ainsi, pas moins de 7 années se sont écoulées depuis le vrombissant ‘Rush’ narrant la rivalité entre James Hunt et Niki Lauda. Aujourd’hui, place à un autre combat qui opposa jadis deux célèbres constructeurs automobiles. D’un côté Ferrari, dont le succès arrogant et le patron au caractère trop trempé – alias Enzo Ferrari – font un jour sortir de ses gonds le boss de… Ford, alias Carroll Shelby. Ce dernier décide alors de mettre au point un bolide capable de battre son ennemi sur la piste, avec l’objectif de mettre fin à la suprématie du ‘cheval cabré’ lors des 24 heures du Mans 1966. Le pilote britannique Ken Miles, bien que peu apprécié au sein de l’écurie américaine, sera de la partie. Mais aussi ces ingénieurs, mécaniciens, commerciaux et autres corps de métier agissant dans l’ombre des
pilotes intrépides.

A lire aussi:
Chien de la Casse : portrait d’une jeunesse en quête de sens

L’idée du film est de dévoiler tout cela : l’habileté des créateurs, la rage de vaincre des stars des podiums, ou l’amitié —parfaitement authentique— entre deux hommes férus d’innovation et de compétition. Une œuvre vibrante, excitante, frissonnante et sans le moindre temps mort, superbement incarnée par le tandem Matt Damon/Christian Bale, mais surtout sublimée par des séquences de course hallucinantes.

Disponible le 19/09 sur Be tv

Dans la même catégorie