« Chien de la casse » raconte l’histoire d’une amitié masculine et toxique. Un premier long-métrage vivant et original pour Jean-Baptiste Durand. Après une sortie au cinéma, cette belle surprise est désprmais disponible depuis ce 4 février sur Be TV.

De quoi ça parle ?

Dog et Mirales se connaissent depuis de nombreuses années et vivent une amitié conflictuelle dans un petit village du sud de la France, nommé Le Pouget. Ils passent leur journées à traîner dans les rues. Elsa, une jeune femme dont Dog s’éprend, vient bouleverser le quotidien de ce drôle de duo.

 

Sorti en avril 2023 au cinéma, « Chien de la casse » est une petite surprise au niveau du 7e art français. Raphaël Quenard qui a été une des révélations de l’année, est l’une des attractions de ce premier long-métrage réalisé par Jean-Baptiste Durand.

L’histoire se déroule donc dans une petite ville du sud de la France. L’histoire d’une amitié toxique et forte entre Dog et Mirales. Le premier est discret et taciturne. Le second ne s’arrête jamais de parler, citant du Montaigne à tout va. Un duo asymétrique et complexe, perturbé par l’arrivée d’Elsa. Le tout dans un village réaliste et vivant.

Que ce soit Dog, Mirales ou Elsa, la jeunesse est dépeinte loin des stéréotypes. Cette jeunesse se questionne, se perd, rêve et chute. Elle est touchante et agaçante, le tout peaufinée par une photo et des couleurs maîtrisées.

A lire aussi:
Le Procès Goldman : reconstitution haletante d’un huis-clos étouffant

Un casting de choix

Les excellents protagonistes parviennent à sublimer ce film grâce à des dialogues qui peuvent être lus sur plusieurs niveaux. Raphaël Quenard, Anthony Bajon et Galatea Bellugi sont tous les trois excellents mais le premier s’illustre le plus. Avec son accent indéfinissable, ses tirades aussi poétiques que cruelles.

Grâce à des personnages vibrants et des dialogues étoffés, « Chien de la casse » est une véritable pépite française. A ne pas rater sur Be TV.

Dans la même catégorie