Riffs de guitare, robots surpuissants et Kaijus gigantesques, bienvenue dans l’univers de Pacific Rim. Un croisement entre Godzilla et Transformers qui vaut bien plus que ce que le cocktail laisse présager. Après deux films au scénario passable mais à l’univers très addictif (créé par Guillermo Del Toro, quand même), pas étonnant que Netflix se soit saisi de la licence pour poursuivre l’aventure en série. 

Pacific Rim : The Black en est ainsi déjà à sa seconde saison, disponible depuis peu sur la plate-forme. Si vous avez fini de manger votre stock d’animation américaine anime style, foncez ! Car la série est signée Polygon Pictures, le studio derrière Ghost in the shell 2, Sky Crawlers ou la série Ajin, un gros gage de qualité !

Pourquoi on aime

Comme le premier film, la bande son et les bruits dantesques des combats sont assez beaux à regarder, même si on sent la différence de budget avec les films. Cela dit, le ton de la série reste assez fidèle, et on s’accroche au destin des personnages. Ce ne sont pas des héros, mais ils en sont d’autant plus attachants. 

De quoi patienter avec plaisir en attendant le 3e opus au cinéma. Il se murmure même que Legendary Pictures, le producteur aux commandes du Pacific Rim Universe, est aussi derrière… le Monsterverse de Godzilla et de King Kong ! Un crossover est donc envisageable, reste à savoir qui triomphera.

Pacific Rim : The Black est disponible sur Netflix

Dans la même catégorie