L’accroche annonce le ton directement: ce documentaire se veut l’opposé de la série Pam and Tommy (disponible actuellement sur Disney+) et montre l’actrice sans filtre, à coeur ouvert. On est plus dans l’idée d’un hommage, ce qui n’est pas étonnant quand on sait que c’est son fils, Brandon Lee, qui est à l’origine du projet. Et quoi de mieux pour un hommage de prendre le spectre de l’amour? 

Le pitch:

Portrait intime et sensible d’une véritable bombe au succès planétaire, Pamela, a love story suit la trajectoire personnelle et professionnelle de Pamela Anderson, depuis ses débuts anonymes jusqu’à son statut de sex-symbol international, d’actrice, de militante et de mère aimante.

Le documentaire offre évidemment du matériel totalement inédit comme des archives personnelles et des extraits de ses journaux intimes. Le film présente l’actrice, avec une honnêteté presque dérangeante, qui se livre sur ses expériences parfois tumultueuses, qui ont façonné ce qu’elle est aujourd’hui. Pas d’impasse donc sur ses romances explosives et tourbillonnantes, ainsi que sur la tristement célèbre cassette volée qui est devenue la première vidéo virale sur Internet et a marqué un tournant dans sa carrière. Réalisé par Ryan White et produit par Jessica Hargrave, Julia Nottingham et Brandon Thomas Lee, Pamela, une histoire d’amour remet le récit entre les mains de la seule femme qui puisse le raconter.

Il faut savoir que les réalisateurs ne sont pas partis d’une page blanche. En effet, Pamela avait déjà écrit la première version de ses mémoires. En lisant son récit, l’équipe a été stupéfaite de voir à quel point il était passionnant. Jessica Hargrave l’explique: Pamela l’avait écrit elle-même et c’était vraiment drôle et frais, et la narration était si fine. Le fait que cette femme n’est pas ce que l’on attend d’elle fut déterminant. On a l’impression que c’est une fille d’une petite ville insulaire qui a été prise dans une tornade pendant 30 ans et qui est maintenant de retour sur cette petite île.

Et comme expliqué plus haut, le portrait se veut très différent de la série Pam et Tommy. Même si cette dernière a eu beaucoup de critiques positives, notamment pour la présenter de manière sympathique, elle ne correspond pas à celle que l’équipe de tournage a appris à connaître durant la réalisation du documentaire.

Pamela, a Love Story est disponible dès aujourd’hui sur Netflix. 

A lire aussi:
Dix films venus tout droit du Japon à découvrir sur Netflix
Dans la même catégorie