Pour celles et ceux qui connaissent déjà l’univers de Scott Pilgrim, aujourd’hui est un grand jour. Après une première adaptation au cinéma en 2010, le comics de Bryan Lee O’Malley revient cette fois en série d’animation pour notre plus grand bonheur. Décryptage et preview.

Ça fait bim, bam, boum

Scott Pilgrim, késako? Bassiste dans un groupe de rock, flemmard invétéré en pleine errance, Scott rencontre par hasard la fille de ses rêves, du doux nom de Ramona Flowers. Problème : pour pouvoir conquérir son cœur, il lui faudra d’abord vaincre ses sept ex maléfiques qui n’ont pour autre raison d’être que de chercher à l’éliminer. Un récit survolté et coloré, qui explose à l’écran en animation. 

Name dropping

Si, en 2010, le film d’Edgar Wright (Hot Fuzz, Baby Driver, Last Night in Soho) affichait déjà un sacré casting, le retour quasi intégral de celui-ci en 2023 fait rêverChris Evans, Brie Larson, Ellen Wong, Kieran Culkin, Aubrey Plaza, et autant d’autres noms qui sont devenus incontournables à Hollywood. Avec, en vedette, Michael Cera et Mary Elisabeth Winstead dans les rôles de Scott et de Ramona. Difficile de ne pas s’en vanter, et Netflix ne s’en prive pas.

A lire aussi:
Dix séries immanquables de Netflix adaptées de livres

Côté réalisation, un nouveau venu, Abel Góngora (vétéran de l’animation tout de même), et un studio japonais au travail très pop, Science Saru. La série est également chapeautée par Edgar Wright qui apporte son soutien en tant que producteur exécutif, ainsi que par l’auteur Bryan O’Malley lui-même.

Rock on !

Énergique, la série l’est dès ses premiers instants. De quoi vous mettre un bon coup de fouet animé, avec un style proche du comics mais aussi de l’animation japonaise. Et bien sûr, du jeu vidéo, auquel l’univers doit énormément. Prêts pour une nouvelle aventure? On en redemande déjà.

Rendez-vous dès maintenant sur Netflix.

 

 

Dans la même catégorie