Après une sortie au cinéma en septembre dernier, « Wil » s’invite sur Netflix et réalise un joli carton en Belgique. Il a pris la tête du classement quotidien au niveau des longs-métrages. Un succès globalement mérité pour ce film belge.

A lire aussi:
"Downton Abbey" vous réserve une énorme surprise!

De quoi ça parle ?

Anvers, 1942. Wil et Lodes sont deux auxiliaires de police alors que la ville se trouve sous occupation allemande. Ils vont devoir collaborer et aider les Nazis à chasser les Juifs. Wil tente tant bien que mal de survivre dans une ville ravagée par le chaos et la violence.

Adapté du livre éponyme de Jeroen Olyslaegers, « Wil » est sorti en septembre 2023 en Belgique avant de s’offrir une sortie à l’international sur Netflix. Un long-métrage réalisé par le cinéaste belge Tim Mielants et tourné à Anvers, à Charleroi et en Pologne. « Wil » aussi fort que maladroit ne laisse pas indifférent.

Le long-métrage se déroule dans une atmosphère assez sombre. Une photographie assez terne, des décors et des costumes qui viennent amplifier cet aspect angoissant et morose de la guerre. On suit ainsi principalement le destin de Wil, mais aussi de son collègue Lodes, et d’Yvette. Cette dernière mettra Wil face à des dilemmes moraux et déterminants.

Rempli de nuances

La grande partie du film va se reposer sur un choix cornélien : faut-il protéger des Juifs innocents ou bien sauver sa peau ? Tim Mielants dépeint ainsi une jeunesse qui doit lutter face à l’Occupation mais surtout lutter contre ses propres choix. Le long-métrage est plus nuancé qu’il y paraît mais propose des scènes maladroites, accompagnées de dialogues inconstants. Le casting est correct mais Wil aurait pu être un poil plus charismatique.

« Wil » est loin d’être sans défaut avec quelques scènes maladroites mais la noirceur et la nuance de ce film le rend agréable à regarder. Un vrai long-métrage sur le drame que fût la Seconde Guerre mondiale. A voir sur Netflix.

Dans la même catégorie