Un concept qui claque, un casting aux petits oignons, une bande-annonce attrayante et pourtant, au moment de voir la bête, c’est la douche froide. On a tous déjà été déçus par des films pourtant prometteurs. En voici cinq à (re)voir en streaming :

Hancock (disponible sur Netflix)

Dans Hancock, Will Smith incarne un super-héros loin d’assumer ses responsabilités. Causant des dégâts partout où il passe, sa côte de popularité est au plus bas. Et ce, jusqu’au jour où il sauve la vie de Ray, un consultant en relations publiques. Ce film mêlant humour et grand spectacle ne décolle malheureusement jamais, la faute à un personnage qui ne fait pas grand-chose pour être aimé.

Time Out (disponible sur Amazon Prime Video)

Le temps, c’est de l’argent. Time Out pousse cet adage bien connu à l’extrême puisque, pour prolonger son séjour sur terre au-delà de ses 25 ans, il faut amasser de l’argent. Si ce concept hautement original a le don de nous fasciner, la production a jugé bon de centrer l’histoire sur l’amour impossible entre les deux personnages principaux incarnés par Justin Timberlake et Amanda Seyfried. Vous l’aurez compris, c’est le genre de film qui aurait bénéficié d’un peu plus de Keanu Reeves.

A lire aussi:
"House of the Dragon" : La formule de Game of Thrones n'est pas nouvelle, mais reste efficace

À la poursuite de demain (disponible sur Disney+)

Il y a très peu de films qui ont réussi à faire perdre de l’argent à Disney. À la poursuite de demain enregistre une perte de 200 millions de dollars, rien que ça ! Dans ce film réalisé par le talentueux Brad Bird, George Clooney incarne un homme désemparé qui, avec sa fille adolescente, va s’aventurer dans le monde mystérieux et futuriste de Tomorrowland (non, pas le festival techno). Un autre beau concept qui soigne sa présentation mais échoue à rendre son histoire intrigante. Ne pas cacher George Clooney pendant une heure aurait sans doute été plus judicieux.

Downsizing (disponible sur Yelo Play)

Et si on réduisait notre taille pour diminuer nos dépenses ? Plus besoin de manger autant, plus nécessaire d’acheter de grandes maisons, etc. Un concept génial signé Alexander Payne (The Descendants) avec ni plus ni moins que Matt Damon au casting. Si le film avait tout du prétendant aux Oscars 2017, il est reparti bredouille. La faute à un scénario qui part dans tous les sens après le premier acte. Dans ce cas, il est impossible pour le film de tenir sur la longueur.

Losers Revolution (disponible sur Auvio)

A lire aussi:
Une nouvelle plateforme de streaming 100% gratuite arrive aujourd'hui en Belgique

Trois amis d’enfance sont conviés à l’enterrement d’un camarade de classe dont la dernière volonté est qu’ils aillent se venger à la réunion des anciens élèves. Sur papier, ce « Very Bad Trip » à la belge avait tout pour plaire et côtoyer Dikkenek dans la catégorie des incontournables de chez nous. Malheureusement, Losers Revolution sent plus le réchauffé que les bonnes fricadelles. Les acteurs dont le comédien Kody forcent le trait pour nous faire rire à tout prix. Malheureusement, on ne dépassera jamais le sourire léger devant une telle supercherie.

Dans la même catégorie