On a pu visionner avant-première le premier épisode de Night Sky, qui sortira ce vendredi sur Prime Video. Nous vous en parlions déjà ici, il s’agit de la nouvelle série de science-fiction (mais pas que) du leader de l’e-commerce. Fort prometteuse, elle affiche un casting prestigieux, avec Sissy Spacek et J.K. Simmons.  

Le pitch

Dans une petite ville de campagne, un couple marié âgé (Irene et Franklin, respectivement interprétés par Sissy Spacek et J.K. Simmons) mène une vie tranquille et idyllique depuis des décennies. À l’insu de tous, leur propriété contient un portail souterrain qui les transporte dans une pièce scellée sur une autre planète.

Plutôt que d’emprunter la voie peut-être prévisible qui consiste à faire toute une histoire du portail, on nous le présente comme un élément banal de la vie d’Irène et Franklin. Ils connaissent l’existence du portail depuis des décennies et utilisent l’espace comme une tanière ou une bibliothèque. Lorsqu’ils pénètrent dans leur hangar, descendent sous terre et se téléportent sur cette autre planète mystérieuse via un dôme ressemblant à un bunker, ils sont transportés dans une pièce scellée ornée de fauteuils confortables, de livres, d’un éclairage d’ambiance et d’une vue époustouflante sur la planète en question. Ces voyages sont si fréquents que Franklin commence à en avoir marre. L’émerveillement s’est estompé et il dit à Irène qu’il ne voit pas l’utilité d’y revenir sans cesse, qu’ils devraient peut-être en faire profiter quelqu’un d’autre, à savoir leur petite-fille Denise.

Forcément, on pense directement à Outer Range (lire notre avis complet ici)…

Et finalement qu’en est-il ?

Pendant la majeure partie de l’épisode pilote, Night Sky est un drame très beau et discret qui traite du vieillissement, du mariage et de ce que cela signifie de partager des détails intimes et des secrets avec quelqu’un au fil du temps. Les éléments de science-fiction sont utilisés comme une décoration, comme un moyen de souligner le drame conjugal vécu et ce que cela signifie de vieillir et de réfléchir à la vie que vous avez vécue et à votre place dans l’univers. Il est vraiment rafraîchissant de voir un drame, et plus particulièrement un drame aux accents de science-fiction, centré sur un couple âgé, et Simmons et Spacek apportent toutes deux un sérieux à leurs rôles qui vous connecte immédiatement à l’histoire. Vous serez touchés par leur complicité, ainsi que par leurs sentiments mutuels, leur chaleur et leur familiarité.

Néanmoins, ce n’est pas assez pour nous convaincre. Le rythme est bien trop lent à notre goût… Heureusement, la scène finale rajoute un souffle inattendu avec un cliffhanger puissant après avoir passé des décennies à ne rien voir sur la planète, l’apparition d’un homme mystérieux nommé Jude qui dit ne se souvenir de rien avant de se réveiller dans la maison de Franklin et Irene va forcément chambouler leur quotidien.

Mais est-ce que ce sera suffisant ? On a peur d’une suite prévisible et trop lente, qui s’éparpille.

En conclusion, on est mitigés…  Selon nous, la série n’aura pas tous les atouts d’Outer Range. Mais on espère se tromper !

Dans la même catégorie