La vie fascinante de Napoléon Bonaparte, l’un des plus grands chefs militaires de tous les temps, a suscité à la fois la critique et l’admiration des universitaires, des hommes politiques et de ses propres sujets. Son ascension au pouvoir et ses campagnes militaires dures et stratégiques ont influencé les générations suivantes, de Winston Churchill à Friedrich Nietzsche. Pour le réalisateur Ridley Scott (Gladiator, Thelma et Louise, Black Hawk Down), cette histoire est celle qu’il souhaitait porter à l’écran depuis longtemps. « Napoléon » arrive ce premier mars sur Apple TV+

Le film :

Fresque spectaculaire, Napoléon s’attache à l’ascension et à la chute de l’Empereur Napoléon Bonaparte. Le film retrace la conquête acharnée du pouvoir par Bonaparte à travers le prisme de ses rapports passionnels et tourmentés avec Joséphine, le grand amour de sa vie.
Auteur d’épopées mémorables, Ridley Scott évoque le génie militaire ainsi que les stratégies politiques de Napoléon, tout en mettant en scène des séquences de bataille parmi les plus impressionnantes jamais filmées.

Un duo au sommet

« Napoléon » verra les retrouvailles entre Ridley Scott et Joaquin Phoenix qui avait joué Commandus dans « Gladiateur ». Le réalisateur avoue que c’est après avoir vu la performance de Joaquin dans « Joker », récompensée par un Academy Award®, qu’il s’est souvenu de leur collaboration sur Gladiator et qu’il a su qu’il serait parfait pour le rôle : « Je l’ai vu et tout m’est revenu en mémoire – la façon dont nous avons travaillé sur Gladiator, et le voyage qu’il a fait avec ce personnage, et je me suis dit, ‘Bon sang, voilà Napoléon' ». Le cinéaste ne s’est pas trompé, la prestation de l’acteur est tout simplement époustouflante. Il donne la réplique à Vanessa Kirby qui interprète avec panache la flamboyante Joséphine.

A lire aussi:
Franklin : Michael Douglas captivant dans ce drame historique

Une vision romancée décriée

Lors de sa sortie au cinéma, « Napoléon » n’a pas fait l’unanimité auprès des historiens. Ils reprochaient au film de Ridley Scott sa vision trop romancée de l’histoire. Le réalisateur est vite monté au créneau expliquant qu’il n’avait jamais voulu que son film soit une représentation exacte de l’histoire dans ses moindres détails, même si il a accordé beaucoup d’attention à certains moments clé comme la bataille de Waterloo par exemple. Joaquin Phoenix, lui-même, a rétorqué qu’il s’agissait de la vision de l’histoire au travers des yeux de Ridley Scott, le reste se trouve dans les livres d’histoires.

« Napoléon » est un film d’action truffé de combats et de somptueuses batailles. C’est une histoire grandiose de pouvoir et d’obsession. Spectaculaire et fastueux, il est de ces grands films à voir absolument.

« Napoléon » dès le 1er mars sur AppleTV+

Dans la même catégorie